Archéopédologie et méthodes physico-chimiques en archéologie

Cours de Kai Fechner
Publié le 18 avril 2009
par Kai Fechner
Le sédiment et les éléments chimiques sont omniprésents en archéologie et sont souvent riches en renseignements pour l’étude des hommes du passé et de leur cadre naturel. La compréhension correcte des vestiges archéologiques peut–elle être envisagée sans celle du milieu « sol » dans lesquels ils ont été mis en place et maintenus jusqu’à leur découverte ?

A noter que la version courte d’une partie des chapitres qui suivent est proposée dans la formation orale proposé annuellement à l’INRAP et dont le syllabus reprend toutes les figures. Cette formation orale reprend les mêmes têtes de chapitre, ce qui permet de passer de l’un à l’autre. Sur le site et dans ce cours, il ne s’agit pas de décrire tous les aspects de la discipline, ni de former le lecteur à devenir un archéopédologue. En effet, une telle formation complète ne s’acquiert, selon nous, que par un enseignement détaillé des différents facies de la pédologie (chimie des sols, physique des sols, biologie des sols, méthodes de laboratoire etc. voir pl. 1) et, ensuite, par la pratique de terrain et de laboratoire prolongée. Ici, au contraire, seules est présentées les notions qui permettent de comprendre et faire appel à l’archéopédologie, ainsi qu’aux analyses physico-chimiques appliquées à l’archéologie. Il a été tenté de sélectionner les aspects qui concernent le plus directement le quotidien de l’archéologue. Ces aspects font l’objet de questions à la fin de ce cours, avec le but d’aider à la récapitulation des notions données présentées.

La suite dans le pdf :

PDF - 2.9 Mo
Archéopédologie et méthodes physico-chimiques en archéologie
Résumé du cours de Kai Fechner

calle
calle
calle