Conférence sol et sédiments

le 15 juin, à 20h, au musée Pierre Noël, à St Dié des Vosges
Publié le 5 juin 2007, mise à jour le 24 novembre 2008
par Henri-Georges NATON
Le sol, gardien des vestiges et mémoire du passé, est fouillé par les archéologues à la recherche d’objets et de vestiges permettant de mieux comprendre les activités domestiques, artisanales ou culturelles anciennes. Pour les pédologues, le sol est issu de la transformation en profondeur de la partie superficielle de la croûte terrestre sous l’influence du climat, de l’activité biologique, du relief et de …l’homme.

Le sol évolue sur place, il peut donc nous renseigner sur les conditions naturelles ou le degré de l’occupation humaine à une époque et un lieu déterminé par l’intervention archéologique. Au côté de l’archéologue, le spécialiste du sol et des sédiments devient donc incontournable pour la connaissance des premières influences de l’homme sur le milieu (déforestations, érosion, drainages, etc..), des techniques agraires anciennes (labour, stabulation, amendement…), de la mise en forme des parcellaires (terrasses, billons, talus…), de la gestion ancienne des paysages (brûlis, essartage…), mais aussi du mode d’occupation domestique (habitat, artisanat, stabulation, culte,…).

Les sols ont une longue histoire, ils mettent du temps à se former. Partie intégrante de notre patrimoine, il ne faut pas les détruire sans les laisser parler. Le challenge peut paraître long, fastidieux, voire impossible face au rythme de notre vie moderne, mais pour comprendre les paysages familiers qui nous entourent, que sont 10 années de recherche face à 8.000 ans d’histoire…

Pour en savoir plus, RV le 15 juin, à 20h, au musée Pierre Noël, à St dié des Vosges !


calle
calle
calle